PHI 534 : Théories des Relations internationales
Intitulé du cours : L’éthique dans les Relations internationales

Dr. Adder Abel GWODA

Descriptif de cours : Il s’agit dans ce cours d’une réflexion philosophique au sujet des enjeux éthiques liés aux problématiques contemporaines concernant la démocratie, la souveraineté de l’État dans le domaine des relations internationales. Le cours posera un regard critique sur l’ensemble des paramètres conceptuels et des institutions politiques qui façonnent l’ordre international, à la lumière d’une réflexion normative au sujet des principes fondamentaux de justice. L’objectif général de ce cours consiste à encourager la démarche réflexive philosophique dans l’analyse de l’actualité politique internationale afin de mieux identifier et appréhender les enjeux éthiques qui nous guettent dans le contexte d’un ordre mondial en voie de transformation.

Plan de cours

  1. Contributions philosophiques dans l’évolution historique des grandes écoles de pensée en RI.

  • Les théories idéalistes

    1. Locke

    2. Le projet de paix perpétuel d’Emmanuel Kant ou la genèse philosophique du paradigme cosmopolitique en éthique internationale.

    3. Théorie de la paix démocratique

    4. Le libéralisme et le néolibéralisme

  • Les théories réalistes

    1. Thucydide, Machiavel, Hobbes, Clausewitz , Max Weber

    2. Hans Morgenthau , Edward Hallett Carr, Raymond Aron

  • Les théories marxistes

  • Les postulas théoriques et leurs limites

        * La question de la guerre et de la paix
    1. Michael Walzer et la tradition de la guerre juste Jus ad bellum et jus in bello

    2. La guerre préventive et les enjeux éthiques du jus ad bellum 

    3. Le terrorisme et les enjeux éthiques

    4. Les questions de la souveraineté et du droit d’ingérence humanitaire

  1. Mondialisation et cosmopolitisme

    1. Nationalisme et cosmopolitisme dans la conception de l’État

    2. La théorie de la justice internationale selon J. Rawls

    3. Le projet de paix kantien : une utopie réaliste

    4. Justice globale et le problème de la pauvreté

TD. Théories des relations internationales

Ce Travail Dirigé est une introduction aux principales théories et débats en Relations Internationales, conçue comme une discipline de la science politique, même si le cours en interrogeant cette délimitation présentera également un regard philosophique sur les relations internationales. Il vise à familiariser l’étudiant avec les principaux outils et références  théoriques des relations internationales. Se faisant, il doit contribuer à permettre d’affirmer une analyse personnelle de la politique internationale, d’appliquer les outils  théoriques à des évènements de l’actualité ou de l’histoire internationale. Il s’agit donc de :

1./ comprendre et critiquer les principales théories des relations internationales. Les grandes approches (réalisme, libéralisme, marxisme, behavorisme, constructivisme…) seront  présentées en analysant leurs héritages philosophiques, leurs concepts fondamentaux, leurs démarches méthodologiques ainsi que leurs évolutions dans le temps et leurs différentes variantes. Pour chacune, la problématique dominante sera approfondie (équilibre des puissances, paix démocratique, impérialisme, normes internationales, mondialisation, cosmopolitisme, souveraineté…).

2. / guider un programme de lectures critiques grâce à des orientations bibliographiques sélectives. Il est attendu des étudiants qu’ils lisent les textes proposés ou ce qu’ils choisiront en rapport à la thématique.

Exposé 1 : Les relations internationales et le problème de la théorie.

Exposé 2 : Éthique(s) et relations internationales

Exposé 3 : Souveraineté et mondialisation

Exposé 4 : Le libéralisme et la paix démocratique.

Exposé 5 : mondialisation et cosmopolitisme.

Exposé 6 : La question du droit d’ingérence humanitaire et la notion de souveraineté.

Exposé 7 : Le contractualisme rawlsien et la question de la justice distributive internationale.

Exposé 8 : Justice globale et cosmopolitisme

Exposé 9 : Réflexions critiques sur la portée pratique du cosmopolitisme face aux enjeux de la sécurité et de l’intervention internationales (Les enjeux éthiques de la sécurité collective; Les enjeux éthiques de l’intervention humanitaire; Les critiques de l’intervention internationale).

Exposé 10 : Les enjeux transnationaux des théories des RI (éthique environnementale, la pandémie du VIH/SIDA…).

Bibliographie :

Amélie Blom et Frédéric Charillon, Théories et concepts des relations internationales, Paris,

B. Badie, Un monde sans souveraineté, les États entre ruses et responsabilité, Fayard 1999.

Battistella Dario, Smouts Marie-Claude et Vennesson Pascal, Dictionnaire des relations

Battistella Dario, Théories des relations internationales, Paris, Presses de Sciences Po, 2006

Charles Phillipe David, La guerre et la paix. Approches contemporaines de la sécurité et de la

Edgar Morin et Samir Nair, Une politique de civilisation, Arléa, Paris 1997.

Emmanuel Kant, Projet de paix perpétuelle, trad. de J. Gibelin, Paris, Vrin

Guillaume Devin, Sociologie des relations internationales, Paris, La Découverte, 2002.

Habermas J., Après l’État nation, coll. Une nouvelle constellation politique, Fayard, Paris 2000

Michael Walzer, Guerres justes et injustes, trad. Simone Chambon, Paris, Folio : Essais

Philippe Braillard, Théories des relations internationales, Paris, Puf 1977.

Pierre Hassner, « Y a-t-il une éthique des relations internationales ? », Dictionnaire d’éthique et de philosophie morale, (sous la dir.) de Monique Canto-Sperber, Paris, PUF, 1996 (sous le titre « Relations Internationales »). 

Raymond Aron (1967) « Qu’est ce qu’une théorie des relations internationales ? », Revue Française de Science Politique, 17 (5) : 837-861.

Raymond Aron, Paix et guerre entre les nations, stratégie, Paris, Presses de Sciences Po, 2000.